Bunker scale model
Front View
Courtesy Musée l’OrgAne

There are 9 temporary accommodation units, all exactly identical. In construction and appearance their design is a reminiscence of wartime military bunkers. They are located at 9 sites across the world.
They are all linked by virtual and analogue connections. Virtual links: encrypted network systems linking all units (very high speed Internet, Extranet and Intranet network, satellite, local radio loop, etc). Physical links: carrier pigeons.
The 9 temporary accommodation units and connections form a network. The network can be used as a temporary measure, no-one can remain in the same accommodation unit for more than… (to be specified). To use the network a request must be sent to bunker@organe.org. If the request is accepted, you will receive an electronic ring which will give you the location of the bunker and tell you how to get there.
Once on site your ring will serve as a key.
This is a network. A network with regular stops. So we could call it a stops network. All the stops are identical and physically incarnated. There are 9 of them. 9 identical habitable modules. Because each unit is identical and because the image of the bunker is a common “place”, visitors can immediately find their way around. We move between points that are all identical but whose geographical location has changed. There is a thin line between the inside, a familiar territory and the outside which remains to be explored. The network becomes a tool which may, by ordinary usance, oblige users to go in the territory outside. It i s no longer data that is transported through a network, but ourselves, a kind of teletransportation made possible by a combining of physical and virtual elements.
MATHIEU BRIAND

Il y a 9 unités d’habitation temporaire, toutes strictement identiques. Leur architecture rappelle esthétiquement et techniquement celle des ouvrages de guerre appelés bunkers. Elles sont situées géographiquement sur plusieurs endroits du globe. Elles sont toutes reliées par des liens virtuels et analogiques.
Les liens virtuels : systèmes réseaux cryptés reliant les différentes unités entre elles (Internet, Extranet, Intranet en réseau très haut débit, satellite, boucle locale radio…).
Les liens organiques : pigeons voyageurs.
Les 9 unités d’habitation temporaires constituent avec les liens un réseau. Le réseau peut être utilisé de façon temporaire, on ne peut pas rester plus de… (à définir) dans la même unité d’habitation. Pour utiliser le réseau, il faut adresser une demande à bunker@organe.org. Si la demande est acceptée, vous recevrez une bague électronique qui va vous donner la position du bunker et sa route d’accès.
Une fois sur place votre bague vous servira de clef.
Il s’agit d’un réseau. Un réseau rythmé par des stops. On pourrait appeler cela un réseau de stoppages. Les stops sont tous identiques et incarnés physiquement. Ils sont 9. Neuf modules habitables identiques. Leur parfaite similitude permet l’appropriation immédiate de l’habitat par sa répétition et aussi par le fait que l’image du bunker est un “lieu” commun. Nous nous déplaçons entre des points qui sont tous identiques mais dont la position géographique a changé. Il y a un infra mince entre l’intérieur qui est de l’ordre du connu et l’extérieur qui reste un espace à explorer. Le réseau prend son sens d’outil qui peut par son simple usage amener les utilisateurs sur un extérieur obligatoire. Il ne s’agit plus de transporter des données mais bien nous-mêmes à travers un réseau, sorte de téléportation rendue possible par l’association de plusieurs éléments tant organiques que virtuels.
MATHIEU BRIAND